Seyni Awa Camara

Née vers 1945, Bignona, Sénégal
Travaille et vit à Bignona, Sénégal

Seyni Awa Camara grandit auprès de sa mère elle-même potière qui l'initie à la sculpture dès son enfance.
Elle a deux frères jumeaux, et tous les trois disparaissent dans la forêt casamançaise, à la suite d'une mystérieuse initiation divine." On était caché par les génies de Dieu, ils nous ont appris à travailler la terre ". Elle modèle la terre et donne formes à des histoires, des faits et des sentiments, rêvés, révélés ou fantasmés. Depuis environ 30 ans, elle a produit un très grand nombre de sculptures. Elle les dispose par ordre de taille, dans sa maison devenue les coulisses d'un théâtre d'objets et de personnages, sans scène, exactement à l'image qu'elle a du monde peuplé de sujets, bons, mauvais, beaux, laids. Certaines oeuvres peuvent atteindre près de deux mètres de hauteur. Toutes ces créatures prennent forme dans sa cour et se figent dans le feu à ciel ouvert. Elle explique, l'aspect difforme des visages, par notre différence aux ancêtres ou lorsque 40 petits monstres s'agrippent à une mère enceinte, c'est que tout le monde veut fuir! Avant de dévoiler ses " secrets ", elle s'enferme avec son génie (une corne de boeuf) et tout devient possible.
À la question de l'art elle répond: "Damay" science ''ma liguège", ce qui signifie en Ouolof: "je réfléchis, j'ai une idée, je travaille". Sa réflexion repose sur des vérités révélées, des histoires indatables, l'observation du monde des humains, des objets qui l'entourent et sa condition de femme Ouolof. Son idée c'est que tout cela la dépasse et l'inquiète et qu'elle doit réunir passé et présent.